fbpx

Comment réussir l’enseignement à distance à l’IFS

mardi, 14 avril 2020

L’International French School (Singapore) fournit des conseils pour réussir l’enseignement à distance

International French School Home Based LearningLes nouvelles mesures prises par le Gouvernement Singapourien nous conduisent à vivre une situation inédite, exigeant une réorganisation complète de notre environnement personnel et professionnel. Cet « entre-deux », où il s’agit de réunir au sein d’un même espace plusieurs univers, peut semer le trouble. Il est donc tout à fait normal que nous ayons besoin de temps pour nous réajuster et nous adapter à ce nouveau contexte et à la disparition de la différenciation entre nos divers lieux de vie (entreprises, écoles, foyer).

Ainsi, afin d’éviter une rupture du rythme scolaire et du contenu des apprentissages académiques, l’International French School a mis en place un système d’enseignement à distance. En parallèle de cet accompagnement pédagogique encadré par les enseignants, il est évident que les parents seront mis à contribution et joueront un rôle important dans ce nouvel environnement.

Encadrer les journées

Il est nécessaire de maintenir une routine visant à reproduire le déroulement des journées « normales ». Les règles doivent être claires et vous pouvez proposer dès le départ un planning dont l’objectif sera de rester au plus près du quotidien des enfants :

  • Mettre les enfants en condition en leur expliquant que l’enseignement à distance reste un temps d’école et qu’à ce titre, ils devront se lever à l’heure habituelle (+/- 1 heure), se laver et s’habiller pour ne pas perdre le rythme.
  • Conserver également des heures de repas fixes.
  • Programmer les temps d’enseignements : afficher le planning des activités à réaliser, du travail à effectuer et des temps de zoom.
  • Prévoir des moments de détente et de plaisir.
  • Pratiquer des activités physiques.
International French School HBLAménager vos espaces

Il est important d’aménager les espaces où les activités doivent se dérouler et de définir ensemble des limites qui permettront d’encadrer et de « protéger » les temps de travail nécessaires pour chacun.
• Si votre enfant ne possède pas de bureau dans sa chambre, vous pouvez aménager un espace temporaire dédié au travail et pouvant accueillir également des activités de dessin, de peinture, ou autre.
• Trouvez un endroit adapté où votre enfant ne sera pas tenté de jouer.
• Votre enfant doit pouvoir travailler au calme. Ainsi, si l’espace dédié est une pièce commune, certains appareils doivent rester éteints le temps des apprentissages (télévision, consoles de jeux, radio). Eviter également, tout autre source de distraction (conversation animée, robots ménagers etc).
• Autant que possible, cet espace de travail devra rester le même d’un jour sur l’autre afin que votre enfant puisse l’investir en tant que tel.

 

 

Pas de pression

Les journées où nous sommes « enfermés » sont difficiles à soutenir sur la durée et il est nécessaire que les enfants (et les adultes) soufflent. En classe les heures d’enseignement cohabitent avec les temps de déplacements, de changements de matière, de lieux, de récréation et de restauration. Nous ne pouvons donc pas imposer aux enfants ou exiger d’eux qu’ils soient au travail de 8H30 à 16h.

Durant ces journées, les relations parents/enfant(s) peuvent se tendre. En effet, les adultes doivent à la fois s’assurer du respect du travail demandé aux enfants mais gérer également leurs propres obligations professionnelles. Vous pouvez indiquer aux enfants un laps de temps au cours duquel vous ne pouvez/devez pas être dérangés.

Si par moment la situation se dégrade, n’hésitez pas à vous éloigner un instant en changeant de pièce, pour vous permettre de prendre un peu de recul et de faire baisser les tensions. Il faut faire preuve d’indulgence car même si beaucoup d’enfants ne disent rien, ils subissent eux aussi parfois difficilement ces modifications profondes de leur environnement.

N’hésitez pas à solliciter l’établissement et les enseignants de votre enfant

Ne restez pas seul ! Les devoirs peuvent être un motif de friction entre les parents et les enfants et ce, d’autant plus dans un contexte où les adultes doivent concilier univers personnel et professionnel. Il ne faut alors pas hésiter à:

  • Alterner les activités qui nécessitent de la concentration avec des activités moins exigeantes.
  • Séquencer les temps d’apprentissages et/ou les suspendre si des tensions apparaissent.
  • Ne pas démultiplier les supports pédagogiques. Les enseignants continueront de renforcer les apprentissages de l’année scolaire en cours. Il n’est donc pas utile de vouloir prendre de l’avance ou de leur faire faire plus de devoirs en quantité.
  • Contacter le(s) enseignant(e)s de votre enfant
International French School HBL Physical ActivityMaintenir une activité physique régulière

L’arrêt des écoles, des activités extra-scolaires, des clubs sportifs mais aussi de toutes les commodités pour beaucoup de logements en condominium privent aujourd’hui les enfants et les adultes d’une activité physique, sportive ou ludique.

Pour le bien-être des enfants, il sera donc essentiel de les maintenir actifs physiquement. Si les directives nationales, les contraintes de votre lieu de résidence mais aussi vos propres obligations le permettent, sortez pour une marche à pied ou un tour de vélo autour de chez vous.

Si cela est impossible, maintenez une activité physique au sein de votre logement. Pour cela, internet regorge d’idées pour faire bouger les enfants.

Loisirs : temps ensemble et temps differencié

Il est important de pouvoir égayer les journées. Pour cela, faîtes appel à votre créativité, votre sens de l’imagination. Donnez du rythme à ces journées qui sont différentes de l’ordinaire. Pour que les liens entre les parents et les enfants soient plus harmonieux et apaisés, il ne faut pas hésiter à mettre en place des activités où tout le monde participe (jeux de société, préparations culinaires, jardinage).

Gérer les temps d’écran

En période de « confinement », la question et le débat autour des écrans peuvent rapidement naître au sein des préoccupations et des réflexions. Si vous avez besoin de temps pour votre télétravail, évaluer les avantages et les inconvénients. Si accorder un temps d’écran aux enfants peut vous permettre de vous consacrer à vos obligations professionnelles et de contenir une pression liée à ces dernières, cela restera alors favorable. Vos enfants iront bien, même s’ils se sont vus accorder une heure et demie d’écran au cours d’une journée de semaine alors qu’en temps normal, ce n’est pas la règle. N’essayez pas d’être parfait en tout: gérer les enfants, le maintien de leurs enseignements, votre télétravail peuvent représenter une charge cognitive importante.

ATTENTION, vous êtes, et, devez rester garants du temps et des contenus visionnés. Le plus important est la sélection des médias et de garder des repères avec les adaptations nécessaires. Les parents devront donc délimiter les frontières entre des usages éducatifs, récréatifs et nocifs.

Les psychologues restent disponibles par email et video/appel afin d’échanger avec les parents & les élèves.

Primaire
Carole Rouviere
[email protected]
+65.68.05.01.13

Secondaire
Cathy Mang
[email protected]
+65.68.05.01.09