fbpx

Réflexions du personnel : Laurence BIGOT, Directrice des Projets Immobiliers

mercredi, 06 juillet 2022

Après plus de 23 ans de service à l’IFS (anciennement LFS), nous disons au revoir à Laurence

 

Laurence a fait partie et a été au centre de l’aventure LFS > IFS. Ses contributions à l’école ont été nombreuses et variées et elle manquera beaucoup à toute la communauté IFS. L’IFS souhaite à Laurence le meilleur dans tous ses projets futurs.
Nous avons rencontré Laurence et lui avons demandé de nous parler de son séjour à Singapour et de son passage à l’école. 

 

Bigot FamilyQuand êtes-vous arrivée à Singapour ? Quelles ont été vos premières réactions/réflexions ?

Je suis arrivée à Singapour en 1999. J’ai suivi mon mari, qui venait d’être muté à Singapour, et nous sommes arrivés en famille avec nos deux filles, qui avaient six et à peine trois ans à l’époque.

J’ai tout de suite aimé cette ville et je m’y suis sentie à l’aise.

Il m’a fallu un certain temps pour m’adapter à mon statut de « femme d’expatrié », mais tout est rentré dans l’ordre dès que j’ai trouvé une activité professionnelle.

De plus, j’ai tout de suite compris que cette plaque tournante asiatique nous permettrait de visiter facilement l’Asie du Sud-Est (et au-delà).

 

Quand avez-vous commencé à vous impliquer au LFS/IFS ? Quel a été votre parcours ?

Je suis immédiatement devenue déléguée des parents et j’ai rapidement été membre de la Commission Parents. En parallèle, je suis devenue coordinatrice du Comité des Fêtes et trésorière du Groupe Humanitaire.

Après deux ans, j’ai été élue au Conseil Exécutif en charge de la Commission Travaux et Sécurité.

Puis, j’ai été engagée (brièvement) comme responsable AES & Communication avant d’obtenir le poste de responsable des projets d’infrastructure, ce qui correspond à mon parcours professionnel.

Au total, cela fait 23 ans que je suis impliquée dans la vie de l’école !

 

Si vous réfléchissez à votre séjour à Singapour, quels ont été les changements les plus importants que vous avez vus/expérimentés ?

Singapour a beaucoup changé depuis la fin du siècle dernier. Ce qui m’a le plus impressionné, c’est le développement des infrastructures.

De nombreux emblèmes architecturaux n’existaient pas à l’époque : Esplanade, MBS, Ion, etc. Sentosa est également un bon exemple : en 1999, entre la plage de Siloso, qui était déjà largement développée, et la plage de Tanjong, qui était en cours de développement, il n’y avait absolument rien : uniquement la jungle et la plage. Universal, le Casino et les nombreux hôtels et restaurants n’existaient pas.

En tant que française, je dois parler de la nourriture, bien sûr ! Trouver de la nourriture française ou européenne en 1999 était difficile, et tous les expatriés revenaient chaque été avec des valises pleines de nourriture. Aujourd’hui, je ne peux même pas compter le nombre de restaurants occidentaux à Singapour, et vous pouvez trouver tout ce que vous voulez, livré à votre porte. Quel grand changement !

 

Si vous réfléchissez à votre parcours au LFS/IFS, quels ont été les changements les plus importants?

Lorsque nous sommes arrivés à Singapour, le campus AMK3000 venait d’ouvrir, et il y avait 750 élèves.

Évidemment, les plus grands changements sont liés à la croissance avec tous les travaux successifs pour augmenter la capacité et notamment l’ouverture du campus AMK2900 en 2015.

Je n’oublierai pas non plus tout ce qui a été progressivement mis en place pour l’internationalisation afin de permettre à l’IFS de se placer en excellente position dans le paysage des écoles internationales.

Et enfin, le changement de nom en 2020, même si secrètement dans mon cœur, ce sera toujours le LFS, l’école de mes enfants. 

 

De quoi êtes-vous la plus fière ? Quelles ont été vos plus grandes réussites au LFS/IFS ?

Mes plus grandes réalisations, dont je suis évidemment très fière, sont tous les projets d’infrastructure auxquels j’ai activement participé, tels que (mais pas seulement) le campus AMK 2900, la maternelle et le 3C. 

Mon plus grand regret est de ne pas avoir vu la phase 2 du projet d’extension démarrer avant mon départ.

 

Que souhaitez-vous voir devenir l’IFS ?

J’espère que la phase 2 du projet d’extension permettra à l’IFS de devenir la plus belle école française du monde. 

 

Dernières pensées… ?

Je tiens à remercier le LFS pour toutes ces belles années et je souhaite le meilleur à l’IFS.